Formation élèves : 3 propositions de mise en route

La formation « Pour une culture écologique commune » ne va pas forcément séduire d’emblée les élèves, qui pourront craindre un discours anxiogène ou trop technique : il est donc important de les impliquer dés le départ avec une activité très accessible et concernante.

Mise en route N°1 : Regardons notre société différemment

Afficher au mur une dizaine d’images représentant des scènes relativement anodines de la société actuelle. Par exemple : un étalage de viande en grande surface, un smartphone, un embouteillage, un feu de forêt, une ferme agroécologique, des panneaux solaires, des bouteilles en plastique, un yacht de luxe ou autre objet associé à l’ultra-richesse…

On peut aussi projeter ces images pour limiter les impressions. Il faut alors prévoir d’accrocher des feuilles de papier portant clairement le numéro de chaque image pour recueillir en dessous les réactions des élèves.

1.Proposer aux participant.e.s d’aller fixer sur les images de leur choix les mots suivants, en fonction de ce que cette image leur inspire :

Plaisir / Envie / Admiration / Dégoût / Obligation, contrainte / Colère / Inquiétude / Indifférence / Sécurité, confort

[préparer des étiquettes de couleur pour faciliter la relecture collective après]

2. Commenter ensuite ensemble quelques choix : quelle a été l’image la plus commentée, ou celle qui a le plus clivé ou le plus rassemblé le groupe?

3. Demander ensuite aux élèves de retrouver le « vrai » titre de chaque image

« Elle pourrait nourrir tout le monde sans produits chimiques » (l’agroécologie)

« Bien être animal, réchauffement climatique, conditions de travail des salariés : elle a tout faux » (la viande rouge)

« Il faut 150kg de métaux pour en construire un seul. La plupart de ces métaux sont extraits dans des pays où les droits des travailleurs sont quasiment inexistants » (les smartphones)

« Son recyclage est très limité : on finira par la retrouver dans l’océan sous forme de déchet » (la bouteille en plastique)

« il pèsera bientôt plus que le transport aérien dans l’émission de gaz à effet de serre » (le secteur du numérique)

« Ils pourraient devenir ordinaires en France » (les feux de forêts)

« Ils ne sont que quelques uns et polluent pourtant autant que….. » (les ultra-riches)

« c’est le secteur le plus émetteur en CO2 et aussi l’un des plus difficiles à changer » (le transport routier)

Mise en route N°2 : en passant par l’art écologique et le « jeté de mots »

Scotcher au mur une dizaine d’image format A3, représentant des œuvres d’art engagées sur les questions écologiques (une sélection d’oeuvres est disponible ici)

  • Proposer aux élèves de réagir à chaque image avec un seul mot qu’ils écrivent sur un post-it et collent autour de la photo, en fonction de ce que cette image leur inspire.
  • Demander aux élèves de choisir la photo qui illustrent selon eux le mieux la situation actuelle

Mise en route N°3 : en passant par chez vous

Proposer aux élèves une observation de leur environnement / mode de vie quotidien.

Par groupe de 2 ou 3, les élèves sont en charge d’une question à poser à l’ensemble de leurs camarades. Ils notent brièvement les réponses de leurs camarades, sans noter les noms. 

Chaque groupe d’interviewers fait ensuite une brève synthèse des réponses obtenues sous la forme d’un « rapport d’étonnement » (qu’est-ce qui vous a surpris

  • Avez-vous vu aujourd’hui des animaux autour de vous ? Des végétaux ? Lesquels ?
  • Est-ce que vous avez un avis sur le temps qu’il fait ? (à reformuler)
  • Hier ou aujourd’hui, vous a-t-on proposé à la cantine l’un des produits suivants : viande, poisson, œufs, produits laitiers ? En avez-vous mangé ?
  • Avez-vous utilisé un appareil électrique depuis ce matin ?
  • Combien d’écrans allez-vous croiser aujourd’hui (au lycée, chez vous, dans la rue….) ?
  • Vous a-t-on proposé d’acheter quelque chose depuis le début de la journée ? L’avez-vous fait ? (publicité dans la rue, sur vos téléphones, suggestion d’un proche….)
  • Quels vêtements portez-vous aujourd’hui ? Sauriez-vous dire quelles matières les composent ?
  • Avez-vous jeté quelque chose depuis le début de la journée ?
  • Quels transports avez-vous croisé dans vos déplacements de la journée ?
  • Qu’est-ce qui vous plaît dans votre environnement ? Qu’est-ce qui au contraire vous déplaît ?