• Projection de documentaires ou de courtes vidéos pour sensibiliser au dérèglement climatique et à l’effondrement de la biodiversité aux enfants, aux jeunes, aux parents.
  • Ateliers de fabrication zéro déchets : éponges tawashi, produits ménagers, cosmétiques, sacs en tissus…avec la participation des parents ou un partage des pratiques (exposition…)
  • Sorties « nature » sur différents thèmes : ramassage des déchets, jeux sensoriels, observation des oiseaux, des insectes, des arbres…
  • élaborer des panneaux collaboratifs en 3 colonnes : « ce que je fais déjà pour le climat »,  « ce que je suis prêt·e à faire pour le climat » et « ce que tout le monde devrait faire pour le climat ».
  • réaliser des tracts/affiches sur le climat et/ou sur la grève pour le climat avec les élèves.
  • Penser un dress-code… Au hasard, du vert !
  • Consacrer les cours à l’étude des peuples qui ne détruisent pas la planète : Un très bel exemple (retranscrire l’interview et la faire lire aux élèves ?) : interview de 2 indiens Kogis  (à partir de la minute 26 environ). Très émouvant. L’image que ces deux hommes ont de nos sociétés de consommation est assez éloquent…. Eventuellement proposer aux élèves de leur répondre ?
  • Plus globalement, les dossiers Cultures & Idées de Reporterre sont une mine d’idées, d’informations…. Par exemple : https://reporterre.net/Le-jour-ou-la-France-sera-devenue-une-Zad OU https://reporterre.net/La-telerealite-a-la-rescousse-de-la-cause-ecolo (génial… C’est sûr qu’on peut en faire quelque chose avec les élèves, mais attention à ce que l’humour ne fasse pas complètement disparaître la portée du message)
  • Organisation de débats mouvements avec les lycéens autour de phrases « dérangeantes » : « de toute façon à mon échelle je ne peux rien changer » / « le réchauffement climatique, on ne le voit pas » / « ça ne me concerne pas » / « je n’ai pas envie de changer mes habitudes » / « je ne peux pas me passer de tel ou tel objet » / « la science trouvera les solutions » / « l’écologie c’est un truc de bobo – de riches » / « le bio, c’est de l’intox » /
  • Sensibilisation sous la forme de « théâtre de l’opprimé » ou « théâtre forum » : l’idée est de mettre en scène une situation avec un certain déroulé (court, 5minutes), et ensuite de donner la possibilité au public d’intervenir pour changer le cours des choses. On peut imaginer plein de situations, pour différentes thématiques en lien avec le climat (alimentation, transport, décision politique…)
  • Jeu de type quiz « connaissez-vous bien le climat / la planète? » : collège, lycée (et d’ailleurs, nous proposons un quiz, avec un livret enseignant comprenant toutes les réponses ici !) 
  • Sensibilisation au  gaspillage alimentaire : présentation de l’impact du gaspillage alimentaire et de notre alimentation sur le bilan carbone. Visionnage de la courte vidéo sur arte junior. Organisation d’une pesée à la cantine pour se rendre compte de la quantité de nourriture jetée en collectivité. Arbre à idée pour imaginer des solutions.
  • Le poids de ton assiette : représenter visuellement (par exemple avec des cailloux ou les altères du prof d’EPS) le bilan carbone de plateaux de cantine suivant les choix faits.
  • Ces aliments qui voyagent : prendre en photo ou apporter des emballages, des étiquettes et demander aux élèves de tracer sur une carte le trajet fait par nos aliments avant d’arriver dans nos assiettes : comparaison avec du local. Réflexions menant à se demander : est-il normal que notre poulet, notre maïs, notre soja vienne de l’autre bout du monde ? l’ananas, et autres aliments « exotiques » sont-ils indispensables ? Comment les remplacer ?
  • Le numérique et le changement climatique : jeu de rôle/ débat autour des avantages et des inconvénients du numérique face au changement climatique : donner des chiffres et des équivalents en km parcourus avec une voiture : regarder une vidéo youtube, faire une recherche sur internet, envoyer un mail ou un SMS
  • L’économie circulaire s’invite à l’école ou « le défi rien de neuf »  : Troquer plutôt que jeter : Organiser un échange de vêtements dans l’école
  • et toutes les autres idées que chacun.e fera germer!