Par le collectif Profs Eco-Sportifs

Notre jeunesse interpelle, crie, manifeste, marche par millions dans toutes les grandes villes de la planète pour le climat et la biodiversité. En vain. Elle constate que marcher ne suffit plus pour être écoutée. Faut-il à présent courir ? Car une course contre la montre est engagée.

L’idée a été prise au pied de la lettre. Un projet pédagogique un peu fou en est né : courir les 11649 km pour rallier Paris et Santiago du Chile afin de porter un message rédigé par nos élèves, aux dirigeant.e.s et représentant.e.s des Etats réuni.e.s là-bas pour l’ouverture de la COP25.

Et voilà que nous avons appris que le lieu de la COP avait changé pour Madrid… Qu’à cela ne tienne, puisque nous étions déjà en route, nous sommes revenus sur nos pas, motivé.e.s pour faire l’aller-retour…

Nous professeur.e.s, membres du collectif des Profs Eco-Sportifs et soutenus par les Enseignant.e.s pour la planète, avons donc donné  la parole à nos élèves ainsi que l’opportunité de porter eux-mêmes leurs cahiers d’exigences climatiques et écologiques lors d’une semaine d’action éco-sportive, organisée dans tous les établissements scolaires volontaires.

Lors de cette semaine de « Course contre la montre » (du 04 au 08 novembre), 10 établissements sont devenus rédacteurs de cahiers d’exigences et 15 ont été messagers.  Le total fou de 22550 km a été couru par nos élèves, mais aussi par des collègues et des parents d’élèves volontaires ! Ci-dessous se trouvent les 50 pages de poèmes, lettres aux dirigeant.e.s, constats et analyses scientifiques, pochoirs et listes d’exigences qui été ont été réalisées. Le glissement sémantique n’est pas anodin, l’heure n’est plus aux doléances, mais à l’urgence, et donc l’action. Ce document a d’ores et déjà été envoyé au secrétariat de la COP25, et sera également transmis à des responsables politiques français ainsi qu’à la presse.

Dans certains établissements, le maire s’est déplacé pour assister à la Course contre la montre, récompensant les élèves de la médaille du mérite de la commune, la presse locale aussi s’est déplacée dans plusieurs sites. Dans d’autres établissements, des pages sur les réseaux sociaux ont été créées pour promouvoir l’événement, les parents venaient porter le relevé d’écran GPS de leur course personnelle pour ce projet, une semaine entière d’actions diverses s’est déroulé avec des «  »clean-run » dans le quartier, des restitutions dansées, des cérémonies d’ouverture et fermeture, des débats ouverts dans la cour. Les éco-délégués ont souvent vraiment été mobilisés.

Partout une excellente dynamique, des moments privilégiés de convivialité, des fenêtres de dialogue se sont ouverts entre adultes et enfants, grâce à ce projet fédérateur. Partout, les jeunes ont sué, vraiment, pour participer à cette course symbolique, courant parfois jusqu’à 12km dans le même cours.

Notre Course contre la montre s’achève avec l’ouverture de la COP25. Mais la véritable, « le plus grand défi de l’histoire de l’humanité », se joue toujours. Et nos élèves en sont conscients.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s